On oppose bien souvent le print au digital lorsqu’on aborde le sujet de la communication. Si le web prend de l’ampleur, est-il cependant nécessaire de condamner la communication hors web ?

Ne pas négliger ses leviers d’acquisition

Avant de supprimer à la hâte vos différents budgets, posez-vous d’abord les bonnes questions.
Répondez au x points listés ci-dessous :
• Est-ce que ce canal me rapporte des prospects ?
• Enclenche t-il des leads ?
• M’offre t-il plus de visibilité ?
• Vous adressez-vous à une cible locale ou bien livrez-vous vos produits et services dans le monde entier ?
• Combien de temps est nécessaire afin qu’un prospect se convertisse en client ?
• Quel est le ROI relatif à chacun de mes canaux d’acquisition ?
Si vous ne savez pas répondre à ces questions, c’est certainement le signe que vous devez revoir en détail vos budgets.
Si, au contraire, vous avez une réponse à donner à chacun de ces points, vous pouvez alors reconsidérer les budgets que vous allouez à chacun d’entre eux.

Le print : plusieurs secteurs en un seul

Par ailleurs, on oublie bien souvent que le print cumule lui-même plusieurs branches. Êtes-vous certain d’avoir balayé l’ensemble de ces dernières et d’en avoir évalué le potentiel sur votre business ?
Outre la publicité dans les journaux ou magazines spécialisés, il est également possible de travailler à travers de l’affichage publique, ou encore des kakemonos. Des entreprises spécialisées permettent de réaliser ces supports.
Ils peuvent s’avérer idéaux si vous envisagez, par exemple, de réserver un espace lors d’un salon professionnel. Les kakemonos permettront à votre marque d’être plus visible sur votre stand.
L’impression d’affiches grand format, ou les stickers peuvent également être des pistes pour développer votre notoriété.

Ne pas négliger la puissance du digital

Néanmoins, le web tend à se développer et il serait donc dommage de se passer de ce levier, qui est déjà incontournable, mais qui le sera d’autant plus dans les années à venir.
Mesurez donc bien la portée de vos actes avant de supprimer un budget web.
L’idéal est plutôt de trouver le juste milieu entre vos différents budgets.
De nouveaux supports de communication se développent aujourd’hui. On peut ainsi penser aux réseaux sociaux, qui deviennent incontournable dans la communication, et auxquels il est souvent nécessaire d’allouer un budget, notamment si vous travaillez dans le B2C.
Plutôt que de supprimer l’un de vos budgets de communication, pensez-donc à en évaluer le coût, mais également les retombées et bénéfices !